Accueil

Mon quatuor Quatre à quatre (2018) vient tout juste d’être créé dans d’excellentes conditions par le quatuor Icare le 31 mai 2019 dernier dans l’église de Roscanvel  à l’occasion du festival Quatuor à l’ouest qui se déroule dans différentes communes de la presqu’île de Crozon (Finistère).

Couverture Dialogues Contemporains_miniature

Vient de paraître (mai 2019) aux Éditions Aedam Musicae le livre d’Anne-Marie Minella, Dialogues contemporains de Jean-Yves Bosseur.
Y sont relatés, entretiens à l’appui, mes récents et fructueux échanges avec des plasticiens, écrivains, musiciens…, et qui représentent pour moi autant d’aventures à la fois humaines et musicales.

IMG_1832

Ville sauvage : le CD est disponible (mars 2019)
Composée avec la collaboration de Benjamin Bondonneau pour l’ensemble UN, Ville sauvage vient de sortir sous la forme d’un double CD sur le label Casta, le deuxième étant constitué de pièces de plusieurs des membres de l’ensemble. Il est disponible sur le site de l’ensemble UN et bientôt chez Metamkine.

 

L’esprit sériel d’un art à l’autre est paru chez Minerve en 2018.

Sous le label « Nova Musica » est sorti un enregistrement de Fender contre Sax, une pièce que j’ai composée à l’intention de Daniel Kientzy pour saxophone basse, piano Fender et guitare électrique.

Pour se procurer le CD de Au loup du bourreau dans l’interprétation du pianiste Fabrice Bourlet, s’adresser aux éditions de la Canopée  (http://edlacanopee.blogspot.fr) qui a réalisé le livre Au loup du bourreau avec Thierry Le Saëc et Robert Christien en 2016/2017 (cf. livres-partitions)

En juin 2017, a eu lieu l’exposition « Musique à voir » – dont j’étais le commissaire – au LAAC de Dunkerque, jalonnée de concerts au cours desquels j’ai pu assister à la création de plusieurs de mes pièces, notamment pour flûte et guitare électrique, à destination du film Flux de Cécile Le Talec.

Le 29 septembre 2017 a été créée, à la Manufacture Atlantique de Bordeaux, une pièce que j’ai conçue avec la collaboration plastique de Benjamin Bondonneau pour l’Ensemble UN ; auparavant, 24 solos destinés à prendre la forme d’une série d’événements autonomes dans différents sites bordelais et à des moments de la journée choisis par les musiciens ont été programmés de juin à août ; ils ont donné lieu à des enregistrements in situ. À la suite de cette phase initiale du projet, le concert de septembre a constitué une deuxième étape, rassemblant la plupart des participants et favorisant toutes sortes d’interactions et de regroupements au sein de l’ensemble. Fonctionnant comme une mémoire, des fragments des solos étaient réinjectés tout au long du concert.

En décembre 2017 est sortie aux éditions Delatour la réédition de mon livre Du son au signe.